Crash Bandicoot remastered : bientôt la sortie

crash-bandicoot-n-sane-trilogie-test

Crash Bandicoot remastered sorti le 30 juin 2017 sur PS4 est un véritable hommage à la trilogie des années 90. Le jeu vidéo de plates-formes édité et développé par Vicarious Visions donne une nouvelle jouvence en HD aux 3 premiers titres de la série Crash Brandicoot qui ont été développés initialement par Naughty dog. La version restaurée intitulée N. Sane trilogy recrée sur un nouveau moteur gagne en apports techniques et en fraîcheur.

Lifting bien fait

En tant que remake, le titre se déroule dans le même univers que les trois opus dont il s’inspire. Les environnements ont tout d’un design aux petits oignons, sans pour autant trahir l’original. Les personnages sont bien modélisés, y compris les animaux et les ennemis. Il en est de même pour les héros qui gagnent en optimisation d’expression faciale. Les animations rigolotes des titres originaux sont gardées. Une mention particulière aux effets de lumière, à la reproduction de feu et de la pluie qui sont tous parfaits. Sauf le rendu de l’eau qui présente un résultat plus contrasté, ce qui n’enlève rien au plaisir du jeu. Les résolutions graphiques sont également améliorées (1080 p sur PS4 et 1440 p sur PS4 Pro). Des éléments et des instruments sont aussi ajoutés dans les pistes sonores du jeu à l’origine. Dans l’ensemble, le studio Vicarious a fait un travail louable avec un rendu satisfaisant. On regrette seulement que le studio en charge n’ait pas mieux fourni certains niveaux des opus originaux comme le niveau en jet-ski de Crash bandicoot Warped par exemple. Il se contente uniquement de retaper ce qui est déjà là. Il pourrait être également possible de proposer un bouton qui permet de basculer de la version 2017 aux anciens opus, mais comme le studio ne dispose pas de codes sources, cette possibilité est à écarter.

crash-bandicoot-2017

Test du jeu

La première chose qui frappe l’attention c’est qu’il y a une certaine difficulté de maniabilité, notamment à cause des sauts, des collisions qui sont plutôt différents des jeux d’origine. Mais les sensations de jeu, les automatismes, la progression par l’échec, le challenge sont toujours de mise. Les développeurs ont fait en sorte que l’agencement de l’interface, des menus, des décors entre la trilogie soit réussi et qu’on y retrouve un level design toujours intéressant. Par ailleurs, un système de sauvegarde automatique unifié est intégré dans les trois épisodes. Cela n’était auparavant possible qu’au niveau bonus du premier Crash bandicoot. Une autre amélioration notable, les checkpoints qui enregistrent les caisses gagnées. Le joueur n’est plus ainsi obligé de finir un niveau sans perdre de vie pour décrocher une gemme. Le jeu permet également le mode contra-la-montre ainsi que la possibilité d’être dans la peau de Coco, la sœur de Crash, dans certains niveaux. Pour en revenir au scénario du titre, le héros Crash aurait à traverser les niveaux des plates-formes en 3D afin de défaire son ennemi, Neo Cortex. Au cours de son périple, il récupère des items tels que les cristaux, les gemmes, les dés etc. qui permettent le déblocage des niveaux. Ainsi, la reproduction du contenu des trois opus initiaux est presque identique à l’original mais avec une variété en termes de gameplay. Enfin, ce qu’on peut reprocher à cette collection, c’est son un temps de chargement assez long quand on passe d’un jeu à l’autre. On remarque également une attente sur certains sauts.

tannhauserthegamecom